Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 08:09

 

 

L’intérêt porté à cette communauté juive est survenu lors de la découverte de rouleaux de peau qui se révélèrent être des documents d’importance et qui déclenchèrent une convoitise hors du commun. Nous ne développerons pas ici toute la cascade d’épisodes liée à ces derniers, ni le contexte historique très compliqué de l’époque de leur découverte qui rappelons le, se situe en 1947 dans le site désertique de Qumrân, près de la mer morte.

Les Esséniens se sont constitués au cours du 2ème siècle avant notre ère suite à leur opposition à la famille sacerdotale des Asmonéens qui avait usurpé les fonctions de Grand Prêtre après sa victoire sur les Séleucides. Ses membres se retirèrent alors dans le désert pour former  " la communauté de la Nouvelle Alliance ".

Si l’on examine le texte définissant les règles de la communauté, on peut constater que " les convertis du désert " (on les nommait ainsi) – veulent former un groupe qui marche dans la perfection, une communauté à part qui ne désire pas sortir du programme de la Loi (Torah).

 

La Franc Maçonnerie se réclame l’héritière des Compagnons Bâtisseurs, de la Chevalerie, des Templiers, des Mystères de l’Egypte…Au 18ème siècle, elle se réclamait aussi des Esséniens…quelques similitudes dans le fonctionnement de cette communauté peuvent conforter un éventuel héritage…

La démarche essénienne est une démarche initiatique par étape. Seul les membres initiés peuvent entrer dans les bassins destinés aux bains rituels et de prendre part de ce fait au repas communautaire. On était admis à partager ces pratiques qu’après une période de formation et d’initiation qui durait de trois à quatre années. Il y avait plusieurs étapes dans ce parcours préparatoire.

Flavius Josèphe en est un témoin précis (il vécu parmi eux vers l’âge de 16 ans).

 Citons un passage de "la guerre des Juifs" – Livre II (auteur Flavius Josèphe)

"Ceux qui désirent entrer dans leur groupe n’y ont pas accès d’emblée, mais pendant un an, le candidat reste dehors, bien qu’on le soumette au même mode de vie que les autres. Ce postulant reçoit une hachette, une ceinture et un vêtement blanc…

S’il a  donné pendant ce temps la preuve de sa tempérance, il suit de plus près leur régime de vie, il reçoit sa part d’eau plus pure pour les ablutions, mais n’est pas encore admis aux exercices de la communauté !…Car après qu’il ait fait la preuve de sa maîtrise de soi, on met à l’épreuve deux autres années son caractère et s’il s’en est montré digne, on le reçoit alors dans la communauté ". (fin de citation)-

 Un passage de la règle de la communauté conforte le témoignage de Flavius Josèphe :

-citons : " Et tout Israélite volontaire pour s’agréer au Conseil de la communauté, l’homme qui est l’inspecteur à la tête des Nombreux, l’examinera sur son intelligence et sur ses actes. Et, s’il est capable d’observer la discipline, il l’introduira dans l’Alliance pour qu’il se convertisse à la Vérité et qu’il s’éloigne de toute perversité, et il l’instruira de toutes les constitutions de la communauté ". (fin de citation)-

 On note également dans la Règle consacrée à l’admission des candidats, deux responsables aux fonctions différentes. Ce sont deux Inspecteurs – l’un fait office de maître des novices, il doit répondre de la formation des postulants devant l’ensemble de la communauté. L’autre apparaît comme préposé aux biens matériels. L’admission des candidats semble se faire, et sur le plan spirituel et sur le plan matériel, sous l’œil patenté de ces deux maîtres respectifs. On perçoit bien les étapes d’une véritable entrée dans un Ordre.

Dans aucun groupe, ni mouvement connus du monde juif d’alors, il n’existait de telles règles de vie.

 On peut encore citer quelques passages significatifs de la règle qui parleront d’une manière significative à certains visiteurs de ce blog…

 

Nous citons : " Chacun apportera son savoir aux délibérations de la communauté… "

                     " Que personne n’intervienne tandis que parle son prochain, avant que son frère n’est fini de parler. De même qu’on ne parle pas avant celui dont le rang est inscrit avant son tour. Quiconque est interrogé parlera à son tour "

                     "Dans la session des Nombreux (1), nul ne doit prononcer une parole sans l’autorisation des Nombreux sauf l’Inspecteur des Nombreux ".

                     " Tout homme qui a quelque chose à dire aux Nombreux, cette homme se mettra debout sur ses pieds et dira – J’ai quelque chose à dire aux Nombreux…- s’ils le lui ordonnent…il parlera ".

 

 Une communauté essénienne pour être viable devait compter un effectif minimum de 10 membres pour satisfaire aux exigences des règles nécessaires, l’une des premières concerne le repas communautaire, présidé par un prêtre… "il n’ y aura pas moins de 10 convives "-(dit la règle).

 Lors de la découverte de ces rouleaux, les premiers travaux attribuèrent ceux-ci aux Esséniens qui auraient vécus là, à Qumrân, dans cet édifice dont il ne reste que des ruines, et qui se trouve à proximité des grottes ou dormaient ces rouleaux dans des jarres à l’abri des regards…aujourd’hui certains spécialistes remettent en question cette idée en avançant des arguments qui sont aussi recevables que ceux des origines de cette affaire. Un mystère plane sur ces documents et leurs auteurs  -  à suivre……(Dans un prochain article, nous aborderons un autre aspect de cette communauté…)

 

 

1) Nombreux : un des noms des Esséniens, probablement celui utilisé lors des rituels et conseils.

 

Un livre documenté concernant le sujet : Les Manuscrits de la Mer Morte – la voix des Esséniens retrouvés de André Paul…chez Bayard éditions /Centurion.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La kabbale du Goï
  • La kabbale du Goï
  • : Une passion, une recherche : la Kabbale et une approche de nos Textes Fondateurs
  • Contact

Recherche