Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 01:12

Le rouleau de la Torah est écrit sans voyelles afin de permettre à l’homme de l’interpréter conformément à  ses vœux…car lorsque les consonnes sont sans les voyelles, elles supportent plusieurs interprétations et elles peuvent être subdivisées de multiples façons. C’est la raison pour laquelle il nous a été ordonné de ne pas vocaliser le rouleau de la Torah, car la signification de chaque mot est conforme à sa vocalisation et quand il est vocalisé, il n’a qu’une signification ; mais sans les voyelles l’homme peut y déceler de multiples sens merveilleux et sublimes.

(Extrait du Commentaire sur la Torah de Rabbi Bahya ben Acher).

 

Nous retrouvons au travers de ces remarques, la même approche que les Egyptiens qui ne figeaient pas les mots et donc les textes…cette manière d’aborder les textes à l’avantage également de pouvoir les actualiser et surtout de ne pas établir de dogmes et de laisser à chacun son approche personnelle et de permettre l’échange de vue et d’analyse…
C’est ce qui se fait depuis toujours dans une Yéshiva (école d’étude des textes)….

C’est ce que font également les Kabbalistes en travaillant également sur les valeurs que représentent les mots ou groupe de mots…ainsi que la permutation des lettres qui souvent apporte un complément à l’analyse …

Ceci permet une interprétation dans toute sa plénitude.

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans kabbale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La kabbale du Goï
  • La kabbale du Goï
  • : Une passion, une recherche : la Kabbale et une approche de nos Textes Fondateurs
  • Contact

Recherche