Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 06:54

En psychologie, logos a donné logorrhée, qui est une forme de bavardage intarissable, un flot de paroles plus ou moins cohérentes, une certaine fuite des idées dans le cadre d’ivresse ou alcoolisme...

On peut constater que nous ne sommes pas dans le même concept que le vocable hébreu Lettres TorahDavar דבר

La Parole dans la mystique hébraïque est liée à la lettre Pé פּ qui est la bouche, c’est de la bouche que sort la Parole…

Elle représente la parole qui est à l’intérieur avant de devenir son, les kabbalistes la nomment " la voix de Jacob ". Elle symbolise à la fois le silence et la parole.

Toute Parole est précédée du Silence, voilà qui nous interpelle ! Une autre chose très particulière qui nous intéresse c’est que le mot Davar est la racine de Déborah qui signifie en hébreu " l’abeille " mais aussi " La Parole du Principe, du Divin " qui est comparée à du miel. Davar a donné Débir, "lieu de la Parole".

Davar a donné également le verbe " dibber " qui signifie parler.

Un autre mot en Hébreu se rapporte à la Parole, au Dire…c’est le mot "Omer" אמר

Quelle différence entre les deux ?…

Le premier Davar…est la Parole, le dire organisateur…Le second Omer est la Parole, le dire créatif.

Les rituels s’organisent autour de l’échange de Paroles entre divers protagonistes, si cela est vécu spirituellement dans la vibration et l’énergie des mots, alors c’est aussi Parole créatrice…

Créatrice d’un espace sacré, d’un espace hors du temps et créatrice de l’égrégore.

Les textes fondateurs nous rapportent que le monde fut créé par le ballet des lettres de l’alphabet devant le Principe des principes…que l’homme fut invité à nommer les choses pour qu’elles aient une existence…

Nous constatons que nous sommes des porteurs de Parole, ces mots, ces paroles construit à partir de l’alphabet, ce qui faisait dire à Victor Hugo : je cite

"La société humaine, le monde, l’homme tout entier est dans l’alphabet…l’alphabet est une source " . (fin de citation)

Mais attention la Parole si elle est organisatrice, créatrice…Elle peut aussi être destructrice, l’exemple de l’allégorie de la Tour de Babel le reflète à merveille.

Soyons nous Francs Maçons porteur de la Parole organisatrice, créatrice…mesurée pour le partage et en conclusion :

Je me permettrai un leitmotiv que bien des maçons devraient retenir concernant la Parole :

"A trop de paroles…paroles perdues…Parole juste, Parole retrouvée ! "

 

Repost 0
Published by alain - dans kabbale
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 09:02

De toute la Création, seul l’être humain est doté de la Parole…

   

Le commentateur Rachi a dit :

" L’homme a reçu la connaissance, l’émotion et la Parole. L’essentiel de l’homme est là : il est capable d’émotion et de parole ".

Qu’est-ce geneseque la Parole ?…

 

Pour être simple, on pourrait dire la capacité à émettre des sons…mais les animaux ont cette capacité…se comprennent ils entre eux ?…probablement !…

Ce qui voudrait dire que les sons, sont vibrations aidant à la communication et que chez l’homme, ceux-ci sont nommés Paroles… ?…

La capacité de la Parole a permis le langage…grande aventure humaine !…Elle a également permis l’expression de la pensée, d’exprimer la vision…bien que pour Spinoza :

"Une chose soit connue intellectuellement que lorsqu’elle est perçue par la pensée pure en dehors des paroles et des images "…

Quant à Descartes de dire :

"Nous attachons nos pensées à des paroles qui ne les expriment pas exactement …"

Il est évident que ces deux visions philosophiques vis à vis de la Parole sont difficilement contestables…Et pourtant l’homme se définit par le langage, ce dernier construit par la Parole…tout homme parle, mais il ne s’agit pas d’un acte spontané. Un apprentissage prolongé est nécessaire pour que l’individu dispose d’un vocabulaire suffisant lui permettant de s’exprimer…"

  

Je reprendrai ici, une pensée de Benjamin Gross :

"Parce que la Parole parle, c’est à dire contient plus que ce qu’elle dit et qu’elle n’englobe pas tout l’être, il reste toujours une extériorité qui échappe. Parce qu’elle n’est pas essentiellement un simple instrument de communication, mais une force de vie en déploiement vers le monde, la parole donne toujours naissance à une autre parole, dans une incessante reprise ". (fin de citation)

 

Apprendre une chose importante, de ne pas parler plus que nécessaire…La Parole superflue est celle qui tente de donner une réponse à une question à laquelle il est impossible d’apporter une réponse…

La Parole doit être créatrice…

Elle est d’ailleurs présentée comme telle dans l’allégorie de la Création…le Principe a réalisé celle-ci par "10 paroles…"

Plus tard, il donnera des directives pour " le vivre ensemble " au travers des 10 Paroles gravées sur des tables de pierre confiées à Moshe (Moïse)…

Des tables de pierre…pourquoi de pierre ?…en hébreu pierre se dit " even " ce vocable est composé de " av " père et de "ben " fils… pour que ces 10 paroles circulent de père en fils…la transmission, la tradition…le concept du je reçois…je donne, je transmet !…

C’est par la Parole que le Principe se manifeste.

Concept repris par Jean dans son Prologue : "Au commencement était la Parole… ". D’autres traductions reprennent : "Au commencement était le Verbe … "

Verbe ou Parole étant la traduction par les auteurs, du Logos grec.

En hébreu, le mot Parole est Davarדבר mais en dehors de cette signification, il a un éventail plus large, il peut désigner " Une affaire dont on parle " ou encore " l’ensemble des actes d’une personne ", elle peut évoquer " des évènements "

דבר signifie également la chose…

Alors que le terme repris en grec Logos c’est la Parole en tant que discours, discours parlé ou sous forme de texte…donc beaucoup plus limité.

Logos dans la définition théologique catholique identifie" le verbe" à la 2ème personne de la Trinité…voir aussi la 3ème ce qu’ils nomment le St Esprit.

J’avoue un peu de confusion dans cette approche…!

 

 

Repost 0
Published by alain - dans kabbale
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 19:44

Une belle étoile brillait sur Marseille...

Elle nous a éclairé des années,

Sa Lumière était sans pareil...

Elle savait si bien nous guider...

 

                                                             Un renseignement, un livre recherché 

                                                             Ou un simple moment à passer...

  letoiledumage1-copie-1.jpg

Il n'y avait qu'une porte à franchir

Pour être accueilli avec le sourire...

 

Le craquement sous nos pas

Du plancher de bois,

L’odeur de l’encens et des livres,

Une ambiance où il faisait bon vivre…

 

 L’Etoile, c’était l’étoile du mage

Une librairie de pure tradition…

L’Etoile a disparu dans les nuages,

Pleurons son extinction

 

Merci Philippe, merci Laurence

Pour les bons moments passés…

Merci pour les conférences

Qui furent toujours de qualité.

 

Merci d’avoir été durant ces années

Toujours prêts à nous renseigner…

On ne pourra jamais oublier…

  Cette Etoile qui a tant brillé !…

Repost 0
Published by alain
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 14:30

La période estivale est terminée, le fonctionnement de ce blog va reprendre son rythme. Quelques réflexions sont en cours, elles seront publiées dans les prochains jours. J'espère que vous avez, chers lectrices et lecteurs passés de bonnes vacances. A tous je vous souhaite une bonne reprisesixtine.jpg

Repost 0
Published by alain
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 11:04

Le Kabbaliste Rabi Abiu Halevi est l’auteur du Principe Kabbalistique suivant :

 

« Si l’on presse l’heure et qu’on veuille aller au-devant du temps, on sera refoulé en arrière. »image du soleil

  

Ne sommes nous pas interpelés  par cette citation ?...

Nous qui courrons sans cesse après le temps, qui anticipons certains évènements bien avant leurs dates…

Exemple : à peine la rentrée de septembre, tout se projette déjà sur noël, pour ensuite s’installer dans les fêtes de Pâques et ainsi de suite…

Les saisons ne sont pas terminées que déjà le monde du commerce propose les soldes…

 Nous vivons dans un monde pressé…Ne dit-on pas que le temps c’est de l’argent ?...

Tout est dans le « paraître »…au détriment de « l’Être »…

Savons nous vivre « l’Ici et Maintenant » ?...

 En hébreu  זמן c’est le temps, ce trilitère se retrouve dans le vocable  תזמן qui signifie calendrier, écoulement du temps. La lettre tav  ת dernière lettre de l’alphabet exprime une idée de globalité, de totalité…rajoutée aux lettres qui forment le vocable temps, nous signifie que le calendrier est l’ensemble du temps qui réalise une année.

להבין signifie comprendre même guematria que זמן – le temps, soit (97).

Ces deux mots sont en harmonie par leur énergie vibratoire…Mais comprendre le temps

Faudrait-il être en phase avec celui-ci, respecter son rythme !...vouloir le dépasser, c’est être tôt ou tard dépasser soi-même…

Qui n’a jamais entendu ou dit « je suis débordé ! »…

 

Cet avertissement de Abiu Halevi a une résonnance très actuelle.

Repost 0
Published by alain - dans kabbale
commenter cet article
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 14:56

arc-en-ciel-3.jpg

 

Après l’épisode du déluge, l’Eternel demande à Noé de sortir de l’Arche et conclut une Alliance avec lui :

« De ne plus jamais détruire la terre par l’eau… » et alors de finaliser  une Alliance :

« Je mets mon arc dans les nuées, pour qu’il soit le signe de  l’Alliance entre moi et la terre… »

Arc en hébreu se dit Kechet  קשת (Qof – Shin – Tav). Ce mot signifie également Arc en ciel.

Deux interprétations peuvent ressortir de ce passage. Si nous lisons « Arc en ciel »… il peut être le symbole du sceau de cette Alliance entre ciel et terre, ce pacte qui conclut que la terre ne subira plus la désolation par l’eau…

 

Si nous lisons ce passage avec « Arc »…alors on peut penser que le pacte, si, il est que la terre ne sera plus désolée, néanmoins l’Eternel se réserve le droit d’envoyer des flèches de Paroles afin de rappeler ses créatures sur le bon chemin…

Car il est écrit : « Quand je verrai l’Arc dans la nuée, j’aurai en mémoire le pacte éternel entre Elohim et tout être vivant… ».

 

Ce pacte n’est pas à sens unique, il est entre le Principe (Elohim) et tout être vivant…

La raison du déluge était qu’une humanité corrompue et violente régnait sur terre…Seul Noé était « juste », en hébreu moderne son nom signifie « calme, serein »

 

La valeur de  Kechet  קשת est 800…il y a dans le 8 un symbole de résurrection et d’éternité future…Dans ce pacte, il y a bien résurrection d’une humanité appelée a être meilleure, ainsi que la pérennité de l’Alliance.

Il ne s’agit pas dans ce texte, comme je l’ai dit pour les articles de l’Arche de Noé, d' un reportage historique…Ce sont des allégories chargées de symboles dans le but d’interpeller le lecteur aux fins d’une réflexion personnelle, voir collective sur un sens à donner à l’homme et la société…

 

Repost 0
Published by alain - dans kabbale
commenter cet article
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 17:56

       Flamme.gif Le Feu,  אשׁ Esh en hébreu est présent dès la Création, il y participe...

Nous l'avions abordé dans un article précédent intitulé Baereshith בארשית qui peut se lire par Baerith בארית -Alliance et Esh אש - le feu

"Alliance du feu" et rappelons le, il s'agit du premier vocable de la bible traduit en général par "au commencement".

Dans ce cas, nous pouvons lire alors" l'Alliance du feu créa"...

Dans le mot Esh - אש - c'est la lettre Shin  ש qui est symbole du feu, on la retrouve dans שמש - shemesh - le soleil qui peut se lire également שמ shem, le nom et אש  le feu - le nom du feu. L'homme יש ish est porteur du feu...ce mot signifie également "il est" et le feminin ישא la femme qui signifie aussi "volonté". Nous dirons pour Être, il faut de la Volonté et celle-ci n'est elle pas notre Feu intérieur ?...

 

voir articles en rapport ; Baereshit et le Tétragramme dans le cercle...

Repost 0
Published by alain - dans kabbale
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 10:29

Il semblerait que Noé n’ai pas construit cette structure d’une façon improvisée et même si l’on peut considérer cet épisode comme une allégorie, il y a un sens a donné au texte.arche-copie-1.jpg

Nous savons que chaque lettre hébraïque représente une valeur :

Aleph = 1…..Beith = 2  etc…

 Pour la construction de cette Arche (teva en hébreu), on peut imaginer qu’il se soit servi du Tetragramme   יהוה

 Prenons les deux premières lettres   יה  soit Yod, Hé…Yod = 10 et Hé = 5…en multipliant j’obtiens 10 x 5 = 50

50 étant la dimension en largeur de l’arche

Continuons,  ce résultat nous le multiplions par la valeur de la lettre Vav  ו qui est 6

50     x 6 = 300    qui est la longueur de cette construction

 Pour terminer, prenons les deux dernières lettres à savoir  וה

Vav = 6 et Hé = 5      nous les multiplions  6 x 5 = 30

30 nous donne la hauteur

 

Serait ce à dire que les dimensions de cette Téva étaient basées sur une géométrie que l’on qualifierait de sacrée ?….

 

 N’oublions pas que le Tétragramme qui a servi pour ce calcul, a lui même une particularité de par sa valeur 26…C’est le seul nombre qui se trouve entre un carré 25 et un cube 27…(une surface, un volume) un changement de dimension…la construction de l’arche ne reflète  t’elle pas aussi un changement de dimension pour Noé, sa famille et les animaux sélectionnés…L’Arche ouvrait les portes d’une nouvelle humanité.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by alain - dans kabbale
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 09:33

Actuellement à la Bibliothèque Nationale de France, une exposition sur les documents de Qûmran, et ce jusqu'au 11 juillet 2010...Si vous êtes de Paris ou en séjour dans la capitale, c'est peut être à esseniensprévoir dans votre programme de visites...

Il est intéressant de pouvoir admirer ce trésor archéologique dont la découverte a pour origine un jeune bédouin à la recherche d'une de ses brebis égarée...

Ces documents ont fait couler beaucoup d'encre et sont encore entourés de mystère...Qui en sont les auteurs?...Pour les uns ce sont les Esséniens...d'autres rejettent cette idée...Pourquoi étaient ils entreposés dans des jarres dans diverses grottes autour de Qûmran près de la mer morte?...Depuis 1947 beaucoup de questions!...

Repost 0
Published by alain - dans spiritualité
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 15:27

img087_-2-.jpg

 

C’est un curieux processus qui mène un individu vers l’initiation maçonnique. Et c’est un processus encore plus curieux qui fait que cette initiation s’ancrera dans la réalité d’une vie mêlant parfois conflictuellement le sacré et le profane.

 

Face aux doutes, aux interrogations d’un futur candidat, une question peut parfois dérouter et renvoyer le potentiel parrain à une introspection qui n’était pas forcément prévue : « que va m’apporter de plus l’initiation maçonnique ? »

 

Je ne crois pas que l’initiation maçonnique résulte d’un appel intérieur, d’une révélation qui puisse pousser un individu à se faire initier spécifiquement en maçonnerie. Je crois plus à un concours de circonstances qui permet de concrétiser par l’initiation maçonnique une certaine prise de conscience. A un moment donné, une légère prédominance de notre être lumineux, de notre témoin permanent qui arrive à effleurer notre conscience et à y jeter un germe autour duquel vont se coaguler irrémédiablement les forces de l’Univers. La maçonnerie intervenant comme un moyen de manifester, de supporter et de protéger cette nouvelle vie en devenir.

 

Ceci est déjà une première réponse sur le rôle de la maçonnerie. Et plus particulièrement ses rituels, notamment celui de l’initiation. Ce rituel permet de créer un substrat, une terre nourricière dans laquelle va pouvoir s’épanouir le futur initié. Comme une mère, il nourrit et protège ce nouvel être encore fragile. Car il ne faut jamais oublier que se faire initier c’est accepter, consciemment ou non ce n’est pas vraiment important, de mourir à ce qu’on était, et de renaître en tant qu’enfant, avec tout ce que cela implique.

 

Le rituel d’initiation va matérialiser une dynamique déjà découverte par le prétendant et la rendre efficiente. Comme une œuvre d’art qui ne prend son sens que par le travail opératif de l’artiste, le rituel est le moyen dont dispose l’homme pour manifester ses inspirations spirituelles et ainsi permettre à l’Univers de bénéficier conjointement de cette élévation de conscience. Car malgré toute la bonne volonté du monde d’élever sa conscience et de faire un travail sur soi, sans le rituel tout ceci ne reste qu’un coup d’épée dans l’eau, et personne, ni le prétendant, ni l’Univers ne profite de cette formidable dynamique.

 

Un des éléments important qui mène irrémédiablement à l’initiation est un mal être. Une sensation désagréable de ne pas être à sa place. Généralement ceci s’accompagne d’une prise de conscience qu’en tant qu’individu nous faisons parti d’un tout, et que dans l’état où est notre vie nous n’arrivons pas à y trouver notre place. Les différentes traditions (la maçonnerie ne fait pas exception) ont résumé ce fait par : « tout ce qui est en haut est en bas, tout ce qui en bas est en haut pour le miracle d’une seule chose. »

 

(Soi-dit en passant, quand on a compris ça, on est capable de comprendre toutes les spiritualités inventées par l’homme depuis l’apparition de la conscience)

 

J’aborde ce point car la question qui vient irrémédiablement est : « pourquoi la maçonnerie plutôt qu’autre chose ? » J’ai souvent envie de dire qu’est-ce qu’on te propose d’autre ? On sent là le vieil homme qui se débat, qui se sent (à juste titre) en danger et qui essaie d’instiller le doute là où il n’y en a pas pour l’être conscient. Alors pourquoi la maçonnerie ? Parce que l’homme étant une synthèse de l’Univers, à la fois micro et macrocosme, il subit les mêmes lois ainsi que n’importe quelle plante, pierre ou animal. Mais également tout ce qui affecte l’Univers, affecte dans la même proportion l’homme et l’humanité. Il faut donc bien comprendre à quoi on s’expose en s’engageant sur ce chemin.

 

La qualité du substrat dans lequel va d’abord mourir, puis grandir l’initié dépend non seulement de la qualité du rituel, mais aussi de la tradition auquel il appartient. Ceci conditionnant l’évolution futur de l’initié, je crois qu’il est nécessaire d’y accorder toute l’importance requise.

 

Il existe de nombreuses traditions soi disant initiatiques, au relent de la sorcellerie ou de magie. A chacun de se faire son idée. Je crois que la maçonnerie a surtout l’avantage de prendre sa source dans les fraternités de bâtisseurs et d’artisans. Qu’elle tient son histoire et son ancrage de plusieurs millénaires de pratiques rituéliques et de tradition. Même si elle a évolué à travers les siècles, si elle s’est transformée, adaptée aux mutations des sociétés humaines (signe qu’on est bien en présence d’une tradition bien vivante et bien ancrée), elle possède des racines profondes, qui remontent probablement jusqu’à la vielle Egypte. On peut ne pas adhérer complètement au système et mettre en doute les hommes qui le font vivre (qui ne reste que des hommes…), mais les rituels maçonniques restent eux bien vivant et efficaces.

 

Je crois qu’aujourd’hui la maçonnerie reste le meilleur endroit et le plus sûr pour celui qui sent l’appel d’une autre vie de pouvoir bénéficier d’une terre nourricière, d’un substrat où il pourra grandir en tant qu’homme libre, pour peu qu’il s’en donne les moyens. Car si le nouvel initié est bien un enfant, on ne confie pas son éducation à n’importe qui. Après, à chacun de faire son choix en conscience.

 

La maçonnerie est aussi le reflet de la société. Des loges sont plus spirituelles que z240_1.jpgd’autres, des officiants plus sérieux, des rituels plus exigeants. Un système initiatique n’est pas égalitaire, mais juste, au sens où chacun peut à la mesure de son potentiel s’épanouir dans sa façon de pratiquer la maçonnerie. De la même manière, ce n’est pas la même chose d’enseigner les mathématiques ou l’histoire, la musique ou le français. Pourtant dira-t-on qu’une matière est plus noble qu’une autre ? Qu’un professeur des écoles « vaut » moins qu’un agrégé de philosophie ? Tous ont un rôle primordial et aucun n’est au-dessus de l’autre.

 

Je ne sais pas si comparer la maçonnerie à une école est la meilleure des comparaisons, mais certains parallèles peuvent être fait. On y retrouve notamment un cadre dans lequel les apprentissages peuvent se faire avec efficacité et rigueur pour peu que l‘on comprenne et que  l’on maîtrise sa révolte. 

Alors pourquoi être initié ? Pour se donner l’opportunité de vivre une nouvelle vie, de se redécouvrir soi-même, de concrétiser cette force vitale qui nous pousse vers l’avant.

 

Pourquoi la maçonnerie ? Pour bénéficier d’une tradition ancrée, de rituels efficaces et pour apprendre le langage de l’Univers.

 

 

Article d'un jeune compagnon dont sa réflexion méritait d'être publiée ...merci à Julien pour ce morceau d'architecture dans lequel nous pouvons constater qu'il a compris sa démarche...

Repost 0

Présentation

  • : La kabbale du Goï
  • La kabbale du Goï
  • : Une passion, une recherche : la Kabbale et une approche de nos Textes Fondateurs
  • Contact

Recherche