Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 10:03

      Inutile de rappeler que le NOM du Principe des principes  formé par ces quatre consonnes est  imprononçable.

Il ne peut être qu’épeler. Cependant en l’analysant on peut y trouver nombre d’approches.

Une à mon sens d’importance, est celle qui met en évidence le contenu féminin et masculin de ces quatre lettres jetant aux orties l’interprétation d’un Dieu masculin, d’un Dieu le Père.

 

La première lettre le Yod, est une lettre évoquant le masculin, nous évoquerons le symbole de semence, d’action et également de Création par sa valeur 10 (les 10 paroles des temps de la Création) quand nous analyserons cette lettre.

La deuxième lettre le Hé, est une lettre féminine – petit rappel placée à la fin d’un mot elle en indique le féminin…elle est aussi le souffle de vie. Yod semence, Hé souffle de vie donne Yah qui est l’ Être et dans son sens générique c’ est bien un principe masculin-féminin.

 La troisième lettre le Vav est une lettre de liaison, elle relie les deux Hé du tétragramme…la vie d’en haut et la vie d’en bas…souffle spirituel et notre propre souffle se mêlent…

« Il insuffla un souffle de vie dans ses narines »…(celles d’Adam)…et il devint âme vivante »…et c’est à partir de ce moment que l’homme va pouvoir donner un nom aux animaux…car donner un nom c’est faire exister…

on existe….on est par le Verbe…

 D’ailleurs avec les consonnes qui composent le Tétragramme…en les combinant elles nous permettent d’écrire :

ה ו ה  Hoveh        ה י ה    Hayah              י ה ה   yeheh

 

  il est                     il était                       il sera

Les trois dimensions du verbe être…présent, passé et futur…
l’Être est le temps…
Le Tétragramme transporte l’éternité de l’Être…

  On peut constater également que par une combinaison des lettres du Tétragramme on peut aussi écrire :

           ה ו י ה    Havayah  signifiant l’existence….

  La particularité de ce Tétragramme est d’avoir la valeur ajoutée du mot UN (unité) à celle du vocable AMOUR….
chacun valant 13 et donc additionné nous donne une valeur de 26…

  Ce nombre 26 se trouve entre 25 et 27 

25 étant un carré………….5x5

27 état un cube……………..3x3x3

Seul le nombre 26 à cette caractéristique…

  25 c’est la surface…………27 c’est le volume –
le Tétragramme est une clé qui permet de passer de la surface (du superficiel) au volume (la spiritualité) – ce qui donne la possibilité à l’homme d’une élévation, d’ouvrir la porte d’une autre dimension.

 Dans nos textes fondateurs plusieurs noms sont utilisés pour désigner le Principe, ceux-ci sont toujours liés à une action. Dans la conversation courante, il est utilisé le vocable – ha-shem – littéralement « le nom ».

Dans les textes ou prières, il est courant de trouver le mot –Adonaï – qui a une connotation de « seigneur », de « prince »

 

Exemple :  “ Shema Israël, Adonaï Elohenou, Adonaï Eh’ad...”

                  Ecoute Israël, le Seigneur est ton Dieu, le Seigneur est Un”

 

Le Tétragramme n’a pas d’étymologie connue et ne s’applique à aucun autre Être. Il n’était prononcé que dans le sanctuaire par le Grand Prêtre le jour de jeûne…et par les prêtres sanctifiés pour la bénédiction sacerdotale. Il ne nous reste peu de chose sur la manière dont il était prononcé.

Ce qui fait que ce Nom a une si haute importance et qu’on se garde de le prononcer, c’est qu’il indique l’essence même du Principe des principes.

 Il est écrit dans les Proverbes :

 « Une tour fortifiée est le nom yod-hé-vav-hé, en lui court le juste et est élevé ».

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans kabbale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La kabbale du Goï
  • La kabbale du Goï
  • : Une passion, une recherche : la Kabbale et une approche de nos Textes Fondateurs
  • Contact

Recherche