Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 08:19

Sixième lettre de l’alphabet…sa valeur est 6 – sa signification, "crochet".

Elle correspond à notre  "et " car elle est conjonction de coordination.

C’est une lettre de liaison…on la retrouve dans le Tétragramme où elle relie les deux Hé…liaison entre la vie d’en haut et la vie d’en bas…

Une autre spécifité de cette lettre, c’est sa capacité à faire changer le temps – du passé au futur ou inversement.

Raison supplémentaire pour qu’elle ait une place privilégiée dans le Tétragramme -  יהוה  (yod-hé-vav-hé)  qui contient les 3 formes du verbe être : passé, présent et futur.

 

היהי         הוה          היה 

Il était         Il est               Il sera

 

Cette lettre symbolise également une complète harmonie intérieure, suite à une transformation et d’une persévérance dans le temps…

Dans l’allégorie de la Création, celle-ci fut réalisée en 6 temps…le premier mot de la Genèse Baereshith  בראשית comporte six lettres et peut se lire Bara shith  "Créa six " ברא שית .

 6 symbolise la distinction et l’union entre le Principe et sa Création.

 On dira également que ce crochet primordial joint l’esprit et la matière – Le ciel et la terre dans le processus des 6 temps de la Création.

 6 – c’est l’étoile à six branches ou sceau de Salomon, symbole du macrocosme.6- c’est le sixième jour de la création, celle de l’homme…précédent le 7ème jour celui du shabbat, du repos où l’homme doit se consacrer au Principe…donc passé au 7…s’il bute à ce moment on dira qu’il reste cloué, accroché dans le 6….il se fige dans la répétition…dans le et…et…et…rappelant le 666…de l’Apocalypse de Jean, il ne peut faire la coordination  ו (vav) pour passer dans la dimension du 7 – il reste dans son animalité (la bête de l’Apocalypse – 666…..) se refusant au jour du Principe et à sa reconnaissance.

 Est-ce à dire qu’il y a dans cette lettre quelque chose de maléfique ?…au contraire, elle mène à accomplir le "et " à faire le lien, nous l’avons vu entre le terrestre et le céleste…l’homme ne peut trouver son harmonie que par ce lien…

 On pourrait évoquer également les 6 jarres des "noces de Cana "destinées aux ablutions de purification………le vin manqua, un certain Yeoshua (Jésus) transforma de l’eau en un vin nouveau, meilleur que celui qui avait été servi auparavant…symboliquement il se faisait 7ème jarre, la purification terrestre traditionnelle par l’eau, allait passer par une purification nous dirons plus céleste que représentait le vin, préfigurant le sang de la rédemption. Il est à noté que seul l’Evangile de Jean (1) rapporte cet épisode en spécifiant que Yeoshua en fit le commencement de ses signes…la signification de ce texte nous apporte un symbole très fort du passage de l’Ancien Pacte à ce que l’on appelle le Nouveau Pacte. (dans le langage courant on dit Ancien et Nouveau Testament).

 

(1) L’Evangile de Jean est à part parmi les 4 retenus dans le canon des Ecritures. Les 3 autres étant qualifiés de synoptiques par leurs formes quasi-identiques et relatant les mêmes faits. Celui de Jean est le plus hébraïsant des Quatre…même s’il fut écrit en grec, son auteur pense en hébreu et en araméen, cela se ressent dans la forme et de plus le récit se répartit autour des fêtes liturgiques juives.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans kabbale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La kabbale du Goï
  • La kabbale du Goï
  • : Une passion, une recherche : la Kabbale et une approche de nos Textes Fondateurs
  • Contact

Recherche