Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 06:29

 

De tout temps, les encens ont eu un rôle capital dans les rituels de tous les mouvements religieux, ésotériques ou traditionnels.
L’encens est le symbole du parfum céleste de la sainteté. L’arbuste Boswellia Cartéri fournit une résine de laquelle on extrait l’encens ; dans l’Antiquité on l’importait d’Arabie Saoudite, mais on en trouvait également en Inde et en Afrique Orientale.
En Orient, l’encens était utilisé dans des rites sacrificiels et aussi pour chasser les démons.
E
n Egypte, on s’en servait dans les cultes des morts…comme à Babylone, en Perse, en Crète et à Rome…Dans cette dernière, il servait également dans le culte rendu à l’empereur. C’est peut-être une des raisons pour laquelle les chrétiens refusèrent de l’utiliser. Ils ne commencèrent à l’incorporer dans leurs pratiques cultuelles qu’à la conversion de l’empire, sous Constantin.
E
n Grèce, on l’utilisait pour les sacrifices des Mystères…Pythagore, lui-même en recommandait l’usage.
La fumée de l’encens qui s’élevait vers le ciel symbolisait le chemin des âmes s’élevant vers un niveau de conscience supérieure ou celui de la prière des fidèles montant vers la divinité.
Chez les Hébreux, l’offrande d’encens était dédiée uniquement à Dieu, reflétant l’adoration qu’on lui vouait…cela servait également de signe de réconciliation avec Lui, lorsqu’il avait manifesté sa colère.
En Égypte, le premier usage connu de l’encens, remonte à la onzième dynastie. Le roi Sankhara envoya une expédition au Pays de Pount à la recherche de cette précieuse résine qu’on appelait alors "Sen Netjer
", ce qui signifiait rendre divin, car le parfum était l’attribut du NTR. Un Dieu ne se voit pas, il se sent.
L’encens ne purifie pas, il est là pour élever le niveau vibratoire.
Les plus utilisés :
l’Oliban associé au soleil et au feu, la Myrhe à la lune et à l’eau, le Benjoin
à l’air
Les odeurs ont un pouvoir indéniable sur nous, qu’on le veuille où non, et la volonté n’a aucune emprise sur ce phénomène.
L’encens agit sur le subconscient et les corps subtils de l’être humain, soit en les harmonisant, soit en exaltant ou en calmant l’un d’eux. Certains encens ayant un pouvoir actif sur la volonté, sont utilisés pour commander certaines forces. D’autres ont un pouvoir purificateur.
L’encens produit un changement dans l’atmosphère subtile. Soit qu’il éloigne les pensées ou les êtres indésirables, soit qu’il attire les êtres bénéfiques qui peuvent aider un travail dans le cadre d’un rituel et y apporter la paix.
Certaines essences invitent à la prière, à la réflexion, à la méditation, d’autres calment notre mental bavard….

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La kabbale du Goï
  • La kabbale du Goï
  • : Une passion, une recherche : la Kabbale et une approche de nos Textes Fondateurs
  • Contact

Recherche