Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 07:11

Né à Jérusalem en 1534 ; Isaac, rabbin et kabbaliste, est considéré comme le penseur le plus profond de la mystique juive et l’un des plus célèbres.
On le nommait "Ari zal hakadosch " ce qui signifie "le Saint Lion
", et  l’identifia comme étant "le Meschia’h ben Yossef " (le messie de Joseph).

Louria est né d’un père askhénase d’Europe Centrale et d’une séfarade. Son père mourut prématurément, alors avec sa mère ils émigrèrent en Egypte où résidait son frère riche fermier négociant (Mordecal FRANCES). Isaac y sera formé par le kabbaliste espagnole – Abi ZIMRA, et de son successeur, Bezalel ASHKENAZI.

A l’âge de 15 ans, il épouse la fille de son oncle…Ils se retirent alors sur une île déserte du Nil.

Là, il se consacre à l’étude du Zohar (livre de la Splendeur) et autres ouvrages kabbalistiques……menant parallèlement une vie d’ascèse, c’est alors qu’il commence à avoir des visions…
A la suite d’un appel intérieur en 1569, il part s’installer à Safed
(Galilée) – rapidement, jouissant d‘une forte réputation de poète mystique, il commence à enseigner la Kabbale et à prêcher dans les synagogues.
Il s’intéresse particulièrement aux idées de
Moïse CORDOVERO,
étudie la kabbale auprès de ce Maître, jusqu’à la mort de celui-ci.
Il est le fondateur de
l’Ecole Kabbalistique de Safed


Isaac LOURIA n’a rien écrit lui-même, ce que l’on connaît de lui fut consigné par ses disciples, mais ils semblaient peu fiables, car souvent contradictoires dans ce qu’ils rapportaient. Le plus crédible serait
Hayyim VITAL
(1543-1620) qui fut son biographe et scribe.
Le Ari admettait volontier une certaine inaptitude à rédiger ses enseignements par écrit :
C’est impossible, parce que toutes choses sont reliées entre elles. Je ne peux guère ouvrir la bouche sans ressentir comme si la mer brisait des digues et déferlait. Alors comment exprimerai-je ce qu’a reçu mon âme, et comment pourrais-je le rédiger dans un livre
. "

Parmi les œuvres du Maître, nous mentionnerons :
Le Sefer Ets Hayyim
……………..le livre de l’Arbre de Vie.
Le Sefer Ha-hézionot……………le livre des visions

Le Sefer Ha-gilgoulim………le livre des transformations

On retiendra trois concepts clefs de sa pensée qui font références chez les kabbalistes : (vaste sujet que nous ne développerons pas ici).

-
Le Tsimtsoum
(retrait-contraction)
-
La Chévirat Ha-kélim (la brisure des vases)

-Le Tiqoun (la réparation)


Isaac LOURIA mourut à Safed au cours de l’été 1572, suite à une épidémie qui frappa la région…Il n’avait alors que 38 ans. Il reste et restera un des plus grands kabbalistes.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans kabbale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La kabbale du Goï
  • La kabbale du Goï
  • : Une passion, une recherche : la Kabbale et une approche de nos Textes Fondateurs
  • Contact

Recherche